Vama Veche – Varna : Le stop des fois ça ne fonctionne pas si bien

Dimanche 18 juin 2017. Après 10 jours à Vama Veche, il était temps de reprendre la route avant de prendre racine. Le mauvais temps est revenu depuis hier, en regardant la météo il semble que le ciel reste gris le dimanche mais ils n’annoncent pas de pluie avant lundi… Je profite de cette fenêtre pour reprendre la route. Direction Varna en Bulgarie à moins de 2h de route (enfin sur le papier hein…!).

Du solo au duo

Varna n’est pas bien loin de Vama Veche, environ 1h30-2h en voiture en longeant la côte de la mer Noire. Du coup je me réveille tranquillement, prépare mon sac, déjeune et c’est parti. Il est environ 10h.

Vama Veche to Varna hitchhiking

Vama Veche est à 1km de la frontière bulgare. J’avais déjà entendu dire que ce n’était même pas la peine d’essayer de faire du stop avant la frontière, personne ne s’arrête. Je marche donc le long de la route. Je passe le poste frontière à pied sans problèmes en doublant toutes les voitures (ça c’est trop cool). Puis je vais me poser un peu plus loin au début de la route bulgare avec mon premier panneau en cyrillique (Eh oui les bulgares utilisent eux aussi l’alphabet cyrillique et je suis bien contente de l’avoir appris avant de partir. Merci Catherine!).

Au bout de 10min je vois débarquer à pied un autre voyageur. Pietro (Je suis désolée je n’ai aucune idée de comment s’écrit son prénom), un tchèque, qui lui veut aller jusqu’en Turquie direct. Il me demande s’il peut faire du stop avec moi, car la règle de l’auto-stop veut que le premier arrivé soit prioritaire. J’accepte, car finalement pourquoi ne pas avoir un compagnon de route pour une fois? Et puis Varna est de toute façon sur son chemin.

Border control Romania-Bulgaria

Quand tu te rends compte que t’as bien fait de commencer tôt

On réalise assez vite que ça semble compliqué le stop par ici. Après un peu d’attente, on se décide à longer la route pour tenter d’atteindre le premier village où il semble y avoir une station essence. Comme je vous l’ai déjà dit, les stations essences c’est un peu le graal des fois, car au moins tu peux papoter avec les chauffeurs. On se dit qu’on fera du stop en marchant le long de la route… (Ahah la grosse blague). Au final tout au long des 6-7 km de route jusqu’au village on n’aura pas vu un seul point de stop permettant à des voitures de s’arrêter… (On a quand même tenté… mais ça n’a absolument pas fontionné).

On arrive à la station, on fait une pause et on déjeune. A notre grand désespoir… on constate qu’il n’y a vraiment pas grand monde qui s’arrête. On a discuté avec les quelques personnes qui se sont arrêtées mais les voitures sont pleines ou alors ils refusent simplement de nous emmener. Du coup on reprend nos sacs et on se dit qu’au point où on en est… On n’a qu’à continuer à avancer!!!Je n’avais pas vraiment prévu de faire une journée de rando avec mes 20kg… Mais bon au moins on a l’impression d’avancer.

A Varna, je suis censée retrouver un gars qui m’héberge, Lex. Dans les heures de midi il m’envoie un message me demandant si j’arrive bien aujourd’hui. Je lui réponds que oui mais que pour le moment je suis depuis 10h ce matin. Il me répond sérieusement : “Last time we tried to hitchhike from Vama Veche to Varna it took us 2 days. Good luck! Don’t give up! Food and bed are waiting for you.” (La dernière fois que l’on a essayé de faire du stop depuis Vama Veche à Varna, il nous a fallu 2 jours. Bonne chance! N’abandonne pas! Le lit et le couvert t’attendent ici)… Non mais sérieux :O!!! Eh bien autant dire que j’étais bien contente d’avoir un copain de route ce jour là…

Les roumains : les sauveurs d’autostoppeurs

Quelques 10aines de mètres après la station essence, une voiture s’arrête (on ne sait pas vraiment comment puisqu’il n’y a toujours pas de place pour s’arrêter sur cette superbe route…)! Victoire!!!! Un couple roumain (les roumains sont vraiment les sauveurs des auto-stoppeurs! Jusqu’au bout Roumanie tu m’auras impressionnée). Ils vont manger au resto à Krapets… 10km plus loin… On prend quand même (on ne fait plus les difficiles à partir d’un certain moment)!! Au moins on aura l’impression d’avancer un peu après 3h30 d’attente. Et puis ils nous disent qu’il y a un carrefour pas trop mal pour faire du stop quelques km plus loin. Par contre ils nous confirment aussi que cette route est un sale plan pour les auto-stoppeurs. Les bulgares ne semblent pas être des fans de stop à la base déjà mais cette route particulièrement est un apparemment l’un des pires endroits du pays pour le stop.

Premier contact avec la Turquie (oui oui vous avez bien lu)

On descend de voiture, on est tout content, le moral est quand même remonté (bon il n’était pas vraiment bas mais disons qu’on se voyait déjà faire du camping sauvage). On s’installe sur le carrefour. Autant dire que plus le temps passait plus l’objectif de la Turquie pour Pietro s’effilochait. Déjà arriver à Varna ça serait pas mal!!

Finalement, 5 min plus tard une nouvelle voiture s’arrête. C’est une plaque d’immatriculation d’une forme que je ne connais pas. En s’approchant je vois écrit “TR” à côté… TR, TR, TR… Aaaah!! Turquie!!! Salim, turc, file droit jusqu’à Istanbul. L’improbable est arrivé, exactement ce qu’il nous fallait!

Avant de monter dans la voiture, Salim nous fait jurer que nous ne transportons pas 1 seul microgramme de drogue, car sinon à la frontière c’est fini pour lui. On jure que non! Même moi qui ne vais pas en Turquie. Sa voiture est déjà bien chargée de ses propres affaires, on cale nos gros sacs comme on peut, et ensuite je joue au tetris moi-même pour me coincer entre la porte passager et mon sac à dos sur la banquette arrière.

Et c’est parti!

Aujourd’hui j’ai fait du stop avec un tchèque entre la Roumanie et la Bulgarie dans une voiture avec un turc qui écoute du Gipsy Kings (Groupe de musique andalouse… bon ok ils sont français… mais ils peuvent compter pour espagnols 🙂 ). Si ça ce n’est pas une belle représentation du monde!

Hymne à l’auto-stop?

“Djobi Djoba
Cada dia yo te quiero mas”

0 comments

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ABOUT ME

Loïs : Voyageuse aventurière qui aime danser à ses heures perdues :)

Se tenir au courant ?

Entrez votre adresse mail pour recevoir un mail à chaque nouvelle publication.

Où suis-je??


Cet itinéraire a été créé à l'aide du site Le planificateur de voyages

POPULAR POSTS