L’art mural (street art) lillois

Mardi 28 mars 2017.

Tour à vélo de l’art mural (du street art quoi) Lillois

Pour mon dernier jour à Lille, grâce à Hélène, j’ai découvert qu’il existait une carte, mise à disposition gratuitement par l’office du tourisme lillois, qui propose un circuit à vélo (estimé à 4h quand même hein…) à la découverte du street art (ou de l’art mural comme ils l’appellent).

Plutôt que d’errer au hasard à la recherche de ces pièces d’artistes dont je suis plutôt fan… J’ai donc décidé de créer mon propre circuit basé celui proposé par l’office du tourisme en adaptant en fonction de ce que je connaissais déjà et de ma motivation musculaire (Et oui j’avais déjà mangé une journée complète de vélo et de marche la veille… Donc les 4h de plus aujourd’hui j’étais pas non plus super emballée).

Après un déjeuner bien sympa Chez Léontine (un incontournable de Lille selon moi) avec 3 copains, j’enfourche donc mon bolide et je pars pour ce petit tour amélioré.

J’ai vu quelques belles pièces dont certaines sont en photo ci-dessus. Comme d’habitude, le street art bouge beaucoup et très vite (c’est le principe d’un art éphémère). Certains graffs avaient disparus ou avaient été recouverts (et des fois ça me rend très triste) et je suis tombée au hasard des détours sur de nouvelles pièces.

Street art by James Cochran covered by graffities (Avenue Willy Brandt – Tripostal, in Lille)

J’ai revisité avec plaisir des coins de Lille que je connaissais déjà et découverts de nouveaux endroits (plus ou moins bien il faut l’avouer 😉 ). C’est aussi ça que j’aime quand on chasse le street art.

Un point qui m’a marqué tout de même est que je m’attendais à en voir beaucoup plus dans une ville comme Lille. Finalement je n’en ai pas vu autant que je l’espérais, et je me dis que s’il n’y avait pas eu la BIAM (Biennale Internationale de l’Art Mural) en 2013, finalement la ville aurait encore été plus pauvre en street art qu’elle ne l’est aujourd’hui.

Cela ne m’a pas empêché de profiter de cette belle journée au soleil et du street art présent aujourd’hui dans la ville.

Le phénomène des poissons de Lille

Par ailleurs, lorsque l’on se balade dans la ville de Lille avec la tête et le regard souvent vers tournés vers le haut (à tord car des fois le street art se trouve par terre…) à la recherche de pièce d’art mural, on repère assez rapidement des poissons peint un peu partout dans la ville. Ces peintures que les lillois appellent simplement “les poissons de Lille” recouvrent les murs dans des espaces plus insolites et plus inaccessibles les uns que les autres (d’ailleurs pour le coup il ne faut pas regarder que vers le haut pour les voir).

Je n’ai pas trouvé le (ou les? car il paraitrait que plusieurs graffeurs se seraient pris au jeu) nom(s) du(des) graffeur(s) qui recouvre(nt) les murs de ces poissons, mais ce que je sais c’est qu’ici tout le monde a déjà entendu parlé (voire d’ailleurs souvent déjà vu) des fameux poissons de Lille. Certains s’amusent à en collectionner les photos. Et je me suis vite prise au jeu moi aussi, donc voici d’ailleurs un petit échantillon de ceux que j’ai aperçu sur mon parcours.

 

 

 

2 comments

  • Mag

    Trop chouette ces poissons (jeu de mots naturaliste) 😉

    Reply
  • Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    ABOUT ME

    Loïs : Voyageuse aventurière qui aime danser à ses heures perdues :)

    Se tenir au courant ?

    Entrez votre adresse mail pour recevoir un mail à chaque nouvelle publication.

    Où suis-je??


    Cet itinéraire a été créé à l'aide du site Le planificateur de voyages

    POPULAR POSTS