Paris – Lille en auto-stop

Mercredi 22 mars 2017.

Première mission : Sortir de Paris

Aujourd’hui direction Lille en auto-stop! Je vais retrouver Hélène pour une semaine avant de passer ma première frontière vers la Belgique.

Levée avec un réveil à 7h10 (aïe ça pique…), je prends le petit déjeuner avec la Z. family!! Et Nathalie me dépose en voiture Porte de Bagnolet à 8h30 avant de partir au boulot (Trop la classe!! Merci!!).

J’avais pas mal étudié la route et noté sur Maps.Me (une super application de téléphone pour consulter des cartes hors ligne… Bah ouais j’ai plus internet sur mon téléphone ça y est!!) tous les potentiels bons points de stop trouvés sur le site hitchwiki.org (le site qui te sauve la vie quand tu débutes l’auto-stop et qui te fait surement gagner du temps quand t’es un chevronné du levé de pouce). Bref, porte de Bagnolet sur le papier (enfin sur internet) ça semblait plutôt pas mal, on retrouve l’entrée de l’A3 qui remonte jusqu’à l’A1 qui mène tout droit à Lille… Mais vous allez voir que ce n’était peut-être pas un si bon plan…

Mon carton de stop bien préparé avec écrit en gros “LILLE” (puisque je suis bien supposée aller à Lille jusque là c’était facile) au marqueur noir (toujours le même marqueur piqué au bureau de ma mère et que je n’ai finalement pas rendu… voir l’article “Le voyage doit bien commencer quelque part…”). Le spot est bien en terme de sécurité, il n’y a pas de risques à prendre car c’est un feu rouge, donc en gros c’est plutôt pas mal pour discuter avec les conducteurs 🙂 et pour qu’ils puissent s’arrêter sans trop enquiquiner les autres… (après on est à Paris donc de toute façon même s’il ne se passe rien, les gens ils klaxonnent hein…)

Sauf que je réalise vite que la plupart ne s’engage pas sur l’A3, mais ils se dirigent je pense à 80% sur le périphérique… Même les voitures immatriculées en Belgique!!! Et celles qui prennent l’A3 sortent je pense pour la plupart avant même de rejoindre l’A1 (enfin c’est du moins ce que semble dire les conducteurs à qui j’ai eu le temps de toucher 2 mots avant que le feu ne passe au vert…).

Bref il me faudra un peu plus d’1h pour que mon sauveur, celui qui me fera quitter Paris, arrive! Damien, s’arrête donc et me propose de m’amener jusqu’à Aulnay-sous-Bois à une autre entrée de l’A3 sur un spot de stop au top! (Un spot de stop au top… Elle est pas mal celle là dis donc!!)

Le spot d’Aulnay-sous-Bois est du genre parfait. Un rond point avec feux, donc facile encore une fois de parler aux conducteurs et même assez simple de s’arrêter (merci le feu rouge), sécurisé car on fait du stop sur le trottoir et arrivé à Aulnay-sous-Bois on est sur l’entrée de l’A3 juste avant qu’elle rejoigne l’A1 et on a donc éliminé une bonne partie des conducteurs qui font de courts trajets et une forte probabilité pour que les gens montent direct vers le nord.

En plus de ça Damien est encore plus au top, avant de partir il me file son numéro pour que si vraiment j’ai un problème je puisse l’appeler et me propose même au besoin de squatter le canapé si vraiment je suis coincée et que je ne décolle pas d’Aulnay. Si c’est pas un conducteur qui a la classe alors là?! (Attendez il a même réussi à faire mieux… mais pour le savoir faut continuer de lire 😉 ).

Le grillage du péage…

Je disais donc que le spot d’Aulnay, tip top, 2 feux rouges plus tard, en moins de 5 min, Mohamed s’arrête et me propose de monter en voiture, il doit aller chercher son camion en banlieue et ensuite il trace jusque Lille… Il peut me déposer au dernier péage à 20 km du centre près d’Arras. Sachant que les péages sont réputés normalement pour être de bons spots d’autostop (si on ne se fait pas virer car ce n’est quand pas très autorisé de faire du stop aux péages), j’accepte immédiatement!!

Bah voilà!! C’était pas bien compliqué en fait :)!! Merci Mohamed!!

Deuxième trajet en stop, 2ème camion. Je pensais être montée dans un gros camion avec Alexandre sur mon trajet Lorient – Paris en février… Bah Mohamed il a un double gros camion car il a 2 remorques lui!!

Mohamed, il est super cool, il a aussi déjà voyagé en auto-stop comme ça de temps en temps en étant plus jeune pour rejoindre des potes pour des vacances. On papote tout au long du trajet. Il m’offre même un thé (préparé sur un réchaud dans le camion, d’une main, et en roulant… Si si je vous jure).

Arrivés à Lille, Mohamed passe le péage et me dépose sur le parking juste après, puis reprend sa route.

Et là, c’est le drame… Je suis coincée sur le parking. Aucun moyen d’accéder aux zones de péage. Le parking est entièrement grillagé. Je commence à me dire que ça sent pas très bon pour la suite… Je fais une pause, je prends le temps de faire le tour et plus ça plus je me rends compte que j’ai l’air complètement coincée sur ce parking. Pourquoi ne pas rester sur le parking et vouloir tenter d’aller sur la zone de péage même me direz-vous? Eh bien en fait le parking n’étant pas très accueillant, aucune voiture ne s’y arrête. En plus comme on est à 20 bornes de Lille à peine, les gens qui vont à Lille tracent leur route, et n’ont aucune raison de s’arrêter ici. Du coup seuls quelques camions immatriculés en Belgique ou au Pays-Bas se battent en duel ici et font leur pause réglementaire. Mais du coup quand il voit mon panneau Lille, ils font gentiment “non” de la tête d’un air désolé (ou peut-être qu’ils sont contents d’avoir une bonne excuse pour dire non aussi mais ça je ne peux pas le deviner) parce qu’en fait, ils sortent à la prochaine sortie qui n’est vraiment pas loin (je la vois même depuis le parking).

Bref je commence à me dire que je ne suis pas prête de sortir de ce traquenard. En plus de ça, le parking est grillagé du côté autoroute (c’est vraiment trop dangereux de passer de l’autre côté pour essayer d’accéder aux postes de péage), mais en fait il est aussi clôturé côté champs… C’est-à-dire que dans l’éventualité ou je me décide à partir à pied… Bah il faudrait que j’escalade la clôture avec mon sac de 15kg… Autant dire que je ne suis pas super enchantée.

Une voiture de la société qui s’occupe du péage arrive sur le parking, je leur fais signe et discute avec eux 2 min, et ils me confirment que je suis clairement mal barrée… Je leur dis gentiment que je n’ai plus qu’à attendre qu’ils aient terminé leur taff en fin de journée pour qu’ils me sortent de là… Ça les fait rire! Moi aussi un peu (il faut bien que je rigole de mes propres blagues hein…)… Mais pas trop quand même parce qu’il est seulement midi passé et passer l’après-midi sur le parking du péage de l’A1 à 20km de Lille ne m’enchante pas non plus des masses.

J’en étais à un point ou pendant 5 min j’ai même grimpé sur le rebord en béton de l’autoroute pour me hisser au niveau de la clôture en tendant les bras avec mon pauvre panneau de Lille vers les postes de péage… autant dire… LOL!! (Il me paraissait ridiculement petit à ce moment là mon panneau, je rêvais d’un super panneau ultra lumineux avec plein de lumières clignotantes et d’un mégaphone). J’ai vite arrêté… Me disant que là c’était complètement idiot quand même… Il n’y avait aucune chance que quelqu’un voit mon panneau et s’arrête sur le parking.

… Bon je suis plutôt calme. Je sais qu’il y a des gens qui bossent à la station de péage et que je ne resterai pas coincée la toute la nuit quoiqu’il arrive… Petit point pour le moral, je reçois un message de Damien! Vous savez mon sauveur! Il me demande si j’ai réussi à décoller d’Aulnay et que si je suis toujours coincée là-bas, son boulot l’amène à Creil et qu’il peut donc repasser me chercher pour m’avancer encore sur ma route vers Lille. Quand je vous disais qu’il était vraiment trop sympa. Je suis restée bouche bée!

Bref, pendant ce temps là, un nouveau camion belge arrive. Un jeune conducteur descend. Je me présente on tchatche un peu je lui explique ma situation… Il me dit que lui aussi sort à la prochaine sortie. On regarde la carte ensemble. Grande découverte en fait la prochaine sortie n’amène pas sur une autre autoroute, mais sur une nationale avec un rond point!! Je saute sur l’occasion pour lui demander s’il veut bien m’amener jusque là et me faire faire ce mini saut de puce qui me sortira probablement du pétrin dans lequel je suis fourrée. Il est d’accord mais il doit d’abord prendre sa pause avant de reprendre la route. Rassurée, le soleil étant de sortie je pose mes sacs à dos et je profite du soleil.

10 min plus tard, une voiture (oui oui enfin une voiture) arrive sur le parking. Je me dépêche et trottine vers elle. Le conducteur baisse sa vitre, je lui explique ma situation et il me fait un grand geste de bienvenue en me montrant les sièges vides. Guillaume va à Lille. En plein centre de Lille!!

Je retourne voir mon jeune camionneur pour le remercier et lui dire que j’ai trouvé quelqu’un pour m’amener à Lille directement.

Qu’est-ce-que faisait Guillaume sur ce parking? Eh bien coup de bol… Guillaume arrivait de Paris pour voir sa fille sur Lille et en passant le péage il s’est arrêté sur le parking pour régler son GPS car il ne savait pas aller chez sa fille sans…

Cette période sur le parking du péage d’Arras n’aura au final durée que 30 min… Comme quoi!

J’arrive sur Lille vers 13h.

Après-midi lilloise en mode détente

Au Café Citoyen à Lille (France)

Il fait beau, j’ai mis 4h30 pour faire Paris-Lille en autostop, j’ai tout l’après-midi sur Lille pour ne rien faire en attendant Hélène.

Pour fêter ça je me pose au Café Citoyen, un super petit bar de Lille (un incontournable selon moi) avec un petit pot de houmous et une petite brune :).

Puis ensuite ce sera farniente au parc Saint-Sauveur, l’occasion de prendre mon joli backpack en photo.

Aujourd’hui :

  • J’ai fait Paris-Lille en auto-stop
  • Je suis montée dans 3 véhicules différents : 1 camionnette, 1 camion avec double remorque et 1 voiture
  • J’ai parcouru 217 km en auto-stop
  • J’ai rencontré :

* Damien : qui a beaucoup, mais genre beaucoup voyager, à travers l’Amérique latine et l’Europe, il a bossé un peu partout en tant que barman. Il s’est installé à Paris pour un temps mais devrait bientôt repartir sur les routes

* Mohamed : qui a fait tous les boulots du monde mais quand même plus camionneur. Il a des km et des km au compteur. Il a toujours habité la région parisienne et il a pas mal voyagé en Espagne, au Portugal, au Maroc, en Algérie, en Tunisie…

* Guillaume : qui est directeur marketing dans une boite privé. Un vrai parisien qui a ses 3 enfants qui sont partis faire leurs études à Lille. Il fait donc régulièrement le trajet pour venir voir ses enfants.

Bref une nouvelle expérience de stop hallucinante pour moi! Je remercie encore tous ceux avec qui j’ai partagé ce trajet!

 

 

 

Catregory

1 comments

  • marie YRIS

    coucou je viens de voir que ton blog est à jour,enfin presque ,l’écriture n’est pas assez foncée,pas facile !

    Reply
  • Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    ABOUT ME

    Loïs : Voyageuse aventurière qui aime danser à ses heures perdues :)

    Se tenir au courant ?

    Entrez votre adresse mail pour recevoir un mail à chaque nouvelle publication.

    Où suis-je??


    Cet itinéraire a été créé à l'aide du site Le planificateur de voyages

    POPULAR POSTS